Pratiquée par Mme Charlotte PerretMme Michèle Picard   (032 843 36 20)


La phytothérapie chinoise, aussi appelée Pharmacopée, est l’utilisation de plantes et autres substances naturelles pour soigner et prévenir des maladies.

Elle représente l’une des plus anciennes traditions médicales du monde. Ses racines remontent à plus de 3 siècles avant notre ère

En Chine, cette discipline est le pilier principal de la médecine chinoise. Elle joue un rôle essentiel dans le système de santé chinois où la médecine moderne et traditionnelle évoluent côte à côte. Cette pratique est aujourd’hui répandue à l’échelle internationale et jouit d’une popularité croissante.

Il existe plus de 7000 plantes médicinales, minéraux et animaux répertoriés dans la flore et la faune de l'Asie de l'Est dont environ 500 constituent l'essentiel de l'arsenal thérapeutique du thérapeute en médecine chinoise.

La phytothérapie chinoise s’est développée au cours des siècles en réponse aux problèmes de santé, aux maladies et aux épidémies de la population chinoise. C’est un système médical vivant et dynamique qui a su évoluer jusqu’à aujourd’hui en s’adaptant aux conditions pathologiques de chaque époque. De nos jours ce système évolue toujours grâce à la recherche moderne.

D’un point de vue scientifique, de nombreuses études ont démontré l’efficacité clinique de plantes médicinales dans le traitement de certaines pathologies.

Un nombre croisant de firmes internationales se penchent de très près sur la phytothérapie chinoise et investissent dans la recherche de nouveaux médicaments contre les maladies cardio-vasculaires, la malaria, le cancer, la maladie de Crohn etc...

La phytothérapie a une approche particulière et unique. Elle utilise une synergie complexe de plantes pour répondre à chaque condition pathologique de façon individualisée et globale, ce qui augmente son efficacité et sa sûreté.  

La prescription de phytothérapie peut prendre diverses formes comme: herbes séchées en décoction, poudres à avaler, pilules au miel, granules concentrés, cataplasmes ou onguents.