Pratiqué par M. Pascal Principi (032 843 36 20)

 

Le reboutement est la plus ancienne forme de thérapie manuelle curative en Europe.
Cette terminologie regroupe différentes techniques de différentes régions, et inclut les approches thérapeutiques sur le système neuro-musculaire, articulaire et viscéral du patient.

Le terme de reboutage – ou massage rebouteux – utilisé ici, désigne l’approche rebouteuse spécifique aux différents tissus (muscles, tendons, ligaments, nerfs et fascias).
Une grande partie des techniques ostéopathiques ont été tiré du savoir-faire rebouteux ; on pourrait considérer l’ostéopathe d’aujourd’hui comme un rebouteux ‘scientifique’.
Le massage rebouteux est un ensemble de massages neuro-musculaires relativement puissants, qui remet en état les tissus du corps (muscles, tendons, ligaments, nerfs et facias) et résoud de nombreuses affections de l’appareil locomoteur, exprimées des troubles musculaires, articulaires et/ou nerveux.
En travaillant sur les différentes tensions du patient (musculaires, ligamentaires, tendineuses ou capsulaires), la fonctionnalité et la mobilité originale de l’articulation sont restaurées, les relations structurelles et fonctionnelles du corps sont normalisées, et l’état «pathologique» du patient résorbé.
Les résultats peuvent être impressionnants dès la première séance.
Le reboutage est efficace pour:

toute douleur (ou trouble) musculaire, tendineuse, articulaire, ligamentaire ou névralgique.

  • perte de mobilité articulaire, articulations douloureuses ou bloquées.
  • névralgies (cervicalgie, lombalgie, lombo-sciatalgie – sciatique -, dorsalgie, brachalgie, cruralgie)
  • tendinites (épicondylite, épitrocléite, rotulienne, tendon d’Achille, etc.)
  • contractures musculaires (lumbago, torticolis, douleurs dorso-lombaires)
  • capsulites & bursites
  • entorses
  • arthroses, périarthrites, polyarthrites
  • syndrôme du tunnel carpien, syndrôme intercostal
  • problème d’épine calcanéenne
  • bassin déséquilibré avec répercussions dans la colonne.
  • dysharmonie de la hanche.
  • anciens accidents articulaires
  • épaule douloureuse ou bloquée, épaule geléé, capsultite rétractile.